Figures et personnages de criminelles : programme du colloque des 7-8-9 juin 2017

Colloque international organisé dans le cadre du projet de recherche La force des femmes, hier et aujourd’hui (xvie-xxie siècles) développé par le CÉRÉdI et l’Université de Rouen-Normandie, avec le soutien de l’IRIHS, du GIS Institut du Genre, et le patronage de la SIEFAR.

Comité d’organisation : Ariane Ferry et Sandra Provini

Comité scientifique du colloque : Jean-Claude Arnould (Université de Rouen-Normandie), Isabelle Rachel Casta (Université d’Artois), Frédéric Chauvaud (Université de Poitiers), Maria Pia De Paulis-Dalembert (Université Sorbonne Nouvelle – Paris 3), Christine Ferlampin-Acher (Université Rennes 2), Raphaëlle Guidée (Université de Poitiers), Dominique Kalifa (Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne), Véronique Léonard-Roques (Université de Bretagne Occidentale), Marc Lits (Université catholique de Louvain, Belgique), Witold Konstanty Pietrzak (Université de Lodz, Pologne).

Lieu du colloque : Université de Rouen-Normandie, Mont-Saint-Aignan, Maison de l’Université, Salle de conférences

Programme : Lire la suite

Festival Quais du polar

Le festival Quais du polar qui s’ouvre aujourd’hui à Lyon s’interroge sur la notion de « genre » : « les genres littéraires bien sûr, avec la présence d’auteurs de polar et d’écrivains venus d’autres horizons littéraires. Mais aussi la question des genres féminin et masculin et de la place qu’ils occupent dans le polar où le rôle de la femme – auteure, personnage ou lectrice – a fort heureusement beaucoup évolué depuis ses débuts. À se demander si les femmes ne se seraient pas aujourd’hui emparées du pouvoir dans le polar… »

Voir la présentation complète ici : http://www.quaisdupolar.com/le-festival/presentation/quais-du-polar-2014/

Exposition « Présumées coupables »

Le 30 novembre prochain s’ouvrira aux Archives nationales l’exposition « Présumées coupables » qui explore plus de 320 procès-verbaux d’interrogatoires pour restituer la voix des femmes à travers les pièces de procédure de la fin du Moyen Âge au XXe siècle. Elle mettra en évidence cinq archétypes : la sorcière, l’empoisonneuse, l’infanticide, la pétroleuse et la traîtresse. Voici le lien vers la page de l’exposition sur le site des Archives nationales.
image001