Le meurtre au féminin

Signalons la publication récente d’un ouvrage collectif qui étudie l’écriture ou la réécriture du meurtre au féminin,  L’Acte inqualifiable ou le meurtre au féminin/Unspakable Acts: Murder by Women, coordonné par Aurélie Guillain, Laurence Talairach-Vielmas et Emeline Jouve, Peterlang, 2016. Voici le lien vers le site de l’éditeur :  https://www.peterlang.com/ view/product/62189?format=PBK.

Et pour suivre le fil du regard porté sur les femmes criminelles, ou supposées telles, signalons aussi un article de Susan Broomhall, sur le site de recherche Histories of Emotion, qui réfléchit aux émotions suscitées par Catherine de Médicis, celle que certains historiens appelaient encore il y a peu la « reine noire » : https://historiesofemotion.com/2016/07/29/feelings-for-powerful-women/

 

Actualité de la recherche sur les femmes criminelles

La recherche sur les femmes criminelles est aujourd’hui en plein essor.  Signalons notamment :

  • le colloque « CriminELLES » organisé en avril 2015 à l’Université de Haute-Alsace dans une perspective comparatiste et pluridisciplinaire portait sur l’imaginaire du crime au féminin dans la fiction populaire contemporaine. L’appel à communication et le programme du colloque, dont les Actes sont en cours de publication, se trouvent ici.
  • la série de journées d’étude « Femmes déviantes, femmes criminelles face à leurs juges dans les anciens Pays-Bas et l’Europe du Nord-Ouest de la fin du Moyen Âge au début de l’ère industrielle (éventuellement premier XXe siècle) » organisées en 2016-2017 par des historiens de l’Université d’Artois

Héroïsme féminin, héroïnes et femmes illustres

Le colloque « Héroïsme féminin, héroïnes et femmes illustres : une représentation sans fiction XVI-XVIIe siècles » organisé en janvier 2016 à l’université de Strasbourg par Gilbert Schrenck, Anne Spica et Pascale Thouvenin s’est proposé de revenir sur les modalités de qualification d’un héroïsme féminin (XVIe-XVIIe siècles) hors du domaine de l’invention littéraire ou artistique.

Le programme complet du colloque et les résumés des communications sont disponibles sur le site Cornucopia.